Un voyage inoubliable...


Nous avons maintenant quitté la plaine depuis une heure environ. Le parcours se fait de plus en plus sinueux. Aux aglomérations encore civilisées et industrielles ont succédé des villages plus typiques de la région, puis des fermes isolées, et enfin quelques rares constructions.

Dans le lointain nous pouvons déjà apercevoir les hauts sommets encore eneigés. La voie franchit régulièrement des torrents descendant des vallées transversales. Des ponts, des murs de soutènement, quelques tunnels marquent le relief. Ce dernier est maintenant composé essentiellement de paturages entrecoupés par des passages rocheux. La végétation elle aussi a changé. Après une dernière halte marquée par un coup de sifflet réglementaire, nous pénétrons dans le tunnel qui nous mènera à Grevasalvas, dernier village avant le passage du col.

Au sortir du tunnel de Grevasalvas nous franchissons immédiatement le magnifique viaduc du même nom avant d'entrer en gare. Le village est situé à 1800m d'altitude et l'hiver, il n'est accessible que par la ligne à voie étroite. Quelques autochtones revenus de la plaine quittent le convoi, remplacés par des voyageurs se rendant sur l'autre versant du col. Nous croisons le train régional descendant et attaquons la montée. Un premier tunnel nous permet de franchir un important dénivelé. Le paysage devient plus sauvage et la température a chuté de quelques degrés. Après un enchaînement de courbes et contrecourbes parcourues dans le grincement des essieux nous pénétrons dans un second tunnel s'enroulant sur près de 270° à la sortie duquel nous pouvons apercevoir en-dessous la voie que nous parcourions il y a quelques instants.

Le convoi ralentit et nous atteignons la halte d'Alp Tscharnoz. Un charmant lac dominé par un imposant chalet nous invite à la baignade ou à se restaurer quelques mètres plus haut. Ce sera pour une prochaine fois. Nous contournons ce lac, entouré par une forêt de mélèzes et poursuivons notre chemin en direction de la halte de Fuorcla Surlej que nous atteignons quelques minutes plus tard. Ici, à près de 2100m d'altitude, c'est le point de départ de nombreuses randonnées, en particulier la traversée du col de Surjej. Hélas nous sommes attendus sur l'autre versant.

Le signal passe au vert, le convoi s'ébranle et nous nous engouffrons rapidement dans le tunnel sommital en laissant dernière nous ces paysages qui ne nous laissent pas indifférents. Mais nous y reviendrons bientôt...


Entrez dans l'univers de la voie étroite...